Séminaire Marco Sperduti

Le Pôle Dysfonctionnement de la Mémoire reçoit Marco Sperduti, enseignant-chercheur à l’Université Paris Descartes, pour un séminaire intitulé : « L’impact de la mindfulness sur la mémoire, un paradoxe ? »

Le séminaire, ouvert à tou(te)s, aura lieu le 22 mars à 10h00 en salle Gargantua.

Résumé :

Depuis l’introduction de la mindfulness comme outil thérapeutique par les travaux pionniers de Kabat-Zinn, on constate un intérêt croissant pour l’étude des mécanismes neuronaux et cognitifs impliqués dans les pratiques méditatives. La mindfulness est définie comme une attention vigilante au moment présent qui peut être cultivée par des pratiques méditatives.

La pratique à court et à long terme d’exercices de méditation améliore les capacités attentionnelles. Étant donné le lien étroit entre attention et mémoire, il est pertinent de se demander quel est l’impact de la mindfulness sur cette dernière. Les résultats à cet égard sont pour le moment contradictoires.

Après un bref historique sur les modèle cognitifs de la mindfulness et une vue d’ensemble des mécanismes neurocognitifs sous-jacents, j’exposerai les travaux sur l’impact de la mindfulness sur la mémoire épisodique et les faux souvenirs. Je conclurai par des perspectives de recherche et des pistes d’application dans le domaine de la remédiation cognitive dans le vieillissement.

Recherche

Menu principal

Haut de page