Dyslexie : quand les difficultés en orthographe gênent l’acquisition de l’écriture

Communiqué de presse du CNRS du 28 novembre 2017 :

Extrait :

« En collaboration avec le CHU Grenoble Alpes et le CERCA, à Poitiers, les chercheurs ont ensuite focalisé leurs travaux sur l’observation d’enfants dyslexiques. En cas de dyslexie, la maîtrise orthographique est affaiblie alors même que l’enfant ne présente pas de troubles moteurs. En faisant varier le niveau de complexité orthographique, les chercheurs ont pu analyser l’impact des difficultés de traitement orthographique sur le mouvement d’écriture. Les tests consistaient à écrire des mots de différentes classes : réguliers ou irréguliers, fréquents ou rares, sensés (ex. : futur) ou pseudo-mots n’ayant pas de sens (ex. : furut). Pour parvenir à comprendre précisément comment l’orthographe affectait le geste d’écriture, les chercheurs ont enregistré les mouvements graphiques des participants sur des tablettes digitales ».

Consulter le communiqué dans son intégralité ICI

Recherche

Menu principal

Haut de page